Kog

Kog se définit comme le Christ de l’art. Sa démarche consiste dans l'acquisition d’oeuvres réalisées par le commun des mortels, qu'il achète dans les brocantes; les ventes de garage. Des œuvres de néophytes, d'amateurs; inachevées, délabrées… bref, considérées comme "mortes" ou "lépreuses" --en raison de leur laideur. Puis, s’engage alors un processus de création à partir d’un collage. Une technique qui porte un nom : koguer !

 

Language
French
Open drop down